[club] Virginia Woolf – Trois Guinées : Un manifeste du passé?

Virginia défend le droit des femmes à gagner leur vie à égalité avec les hommes. Elle s’oppose aux mouvements qui voudraient les faire retourner aux fourneaux. P. 103 Le travail des mères au foyer ne mérite pas salaire selon les hommes qui gouvernent. La moitié des revenus de son époux (p.104) ne lui sont pas versés en main propre. Le mari peut le lui donner ou non et elle n’a pas la liberté de le dépenser comme elle veut. Il faut noter ici que Woolf s’oppose au fascisme et au nazisme qui veulent faire revenir la femme au foyer.
On pourrait donc ranger le texte de Woolf comme un témoignage du passé : aujourd’hui il est loin le temps où les femmes ne pouvaient pas travailler sans la signature de leur mari, ou louer un appart sans l’accord de leur père…

Pourtant, lorsque je lis la page 94 traitant de l’égalité des sexes dans les salaires et l’accès à la fonction publique. J’hésite à enterrer le texte…Il est intéressant de remarquer que ce texte aurait pratiquement pu être écrit aujourd’hui et publier dans une colonne du Monde. Idem pour d’autres passages p. 184 : pour l’égalité des femmes dans le travail ; p. 198-208 : place des femmes dans l’Eglise.

Ce contenu a été publié dans discussions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *