[club] Susan Moller Okin – Justice, Gender and the Family : Les présupposés des théories de la justice sociale

[photopress:mollerokin.jpeg,thumb,pp_image]La question que pose Moller Okin dans ce volume est à la fois dérangeante et stimulante : les théoriciens de la justice sociale ont-ils pensé aux femmes? Ont-ils pris en compte les injustices qui leur sont faite? Et j’ai été stupéfaite de constater que j’étais moi-même passé à côté de cette évidence : ces théories ne peuvent s’appliquer dans une société genrée où les femmes sont, autant que les hommes, des individus. La “lutte des genres” est tout aussi importante que la lutte des classes – mais les différences de traitement infligé aux femmes ne sont pas considérées comme des injustices, au contraire des discriminations perpétrées à l’encontre des classes populaires, ou des immigrés, par exemple.

Pourquoi cet aveuglement? Tant que le sexisme ne sera pas universellement et explicitement reconnu comme injuste, tant qu’il s’articulera à des arguments selon lesquels une discrimination homme/femme est “naturelle”, le problème continuera de se poser. On se permet plus facilement de plaisanter sur l’imbécilité des “blondes” que sur les idées reçues à l’encontre des juifs etc : cela suffit à valoir d’indicateur quant à l’évolution des mentalités.

Reste que, dans le cas présent, si les théoriciens de la justice sociale n’ont pas pris en compte la distinction des genres, c’est peut-être parce que la question qu’ils examinent naît d’abord de considérations économiques, donc de problèmes de classes, qui semblent, à première vue, n’avoir pas de rapport avec la question, plutôt sociologique, de la place de la femme dans la société. La solution serait peut-être de traiter le genre féminin comme une classe dont le niveau économique est nécessairement plus faible que celui de leur équivalent masculin – comme une sous-classe du niveau économique auquelle elles sont associées, en vertu de leur “lien” (dépendance?) à leur père ou leur époux.

Ce contenu a été publié dans discussions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *