[club] Susan Moller Okin – Justice, Gender and the Family : Justices arithmétique et géométrique

[photopress:suffragettes.jpg,thumb,pp_image]Si l’on en remonte à Aristote, il faut faire une distinction entre la justice (arihmétique) qui réclame que chacun se voit distribué la même chose que tous les autres et celle (géométrique) qui dispense “à chacun selon” – son mérite, son talent etc. Je me suis donc demandée si la justice sociale dont traitent les auteurs incriminés par Moller Okin n’entendent pas la justice dans son acception géométrique (une “juste” répartition des tâches suivant ici le principe du : “à chacun selon son genre”) plutôt qu’arithmétique (les mêmes tâches et droits pour tous). Dès lors, l’organisation genrée de la société ne peut plus les choquer, ni constituer d’objection à leur théorie ; mais l’adoption du genre comme critère de distribution est, quant à lui, hautement problématique.

Ce contenu a été publié dans discussions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *