discussions

[club] Susan Moller Okin – Justice, Gender and the Family : Traces des usages sexistes

[photopress:susan_moller_okin.jpg,thumb,pp_image]Au chapitre 6, Susan Moller Okin rapporte une remarque intéressante concernant la distinction des titres appliqués aux seules femmes : “He (Walzer) points out that the extent to which women are still designated and defined by their position within the family is symbolized by the continued use of the titles Miss and Mrs. The absence of universal title, he says, suggests the continued exclusion of women, or of many women, from the social universe”.

Une autre trace des usages sexistes contre lesquels les femmes se sont durement battues apparaît dans la règle perdurante de grammaire selon laquelle : “le masculin l’emporte”. Lorsqu’elle est expliquée à des étrangers (anglophones par exemple), cette règle se révèle explicitement sexiste. L’usage systématique du pronom personnel de la 3ème personne du singulier masculin (il, lui) est elle aussi symptômatique. Nos usages sont loin d’être neutres, et ceci est d’autant plus aberrant que toute autre forme d’usage de ce type, qui viserait à discriminer, par exemple, les “races” ou les classes sociales, serait immédiatement pointée du doigt comme discriminatoire et universellement condamnée – ce qui n’est jamais le cas pour les discriminations touchant les femmes.

Auteur

elodie.pinel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *