discussions

[club] Mme d’Epinay – Maternité

Suffit-il d’être mère pour être totalement épanouie quand on est femme ?

L’exemple de Madame de Montbrillant nous montre que non.

Même si elle passe beaucoup temps à parler de ses enfants et à se réjouir de se consacrer à leur éducation, elle est plusieurs fois interrompue dans ce projet, et elle fait autre chose.

De plus l’attitude de Madame de Montbrillant à l’égard de ses enfants change. Dans un premier temps, ils ne sont qu’une occupation (P.405), puis ils occupent toute son âme p. 540 : « Je commençais à m’occuper sérieusement de mes enfans. Ils ne sont plus pour moi un simple délassement, ils occupent mon âme toute entière. ». Il n’y a donc rien d’inné dans la relation mère-enfant.

Auteur

mptachet@gmail.com

Commentaires

admin
24 décembre 2010 à 11 h 05 min

Cela peut expliquer pourquoi l’ouvrage a intéressé Elisabeth Badinter…



daisy
24 décembre 2010 à 12 h 11 min

Je pense que Mme d’Epinay tout comme Rousseau représente le tournant moderne de la maternité, que Badinter combat en grande partie.

Mais il y a une marge entre le discours et les faits, de meme Rousseau n’a pas élevé ses enfants



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *