discussions

[club] Emily Brontë – Wuthering Heights : Heathcliff

Emily Brontë a construit tout un mystère autour du personnage d’Heathcliff. On ne sait pas d’où il vient, qui était ses parents… On ne sait pas ce qu’il a fait pendant les trois ans où il a disparu… On ne sait pas d’où vient sa fortune… Il est le seul étranger dans la région, la seule part d’inconnu (on connaît tout sur les autres personnages) comme une ombre sur un tableau idyllique. Ce personnage serait inspiré de celui d’Alexander dans La mort de Mary Percy de Branwell (Jeanne Champion dans la Hurlevent P. 109-110)
Je pense que Heathcliff est d’abord une victime. Victime des préjugés sur sa couleur et ses origines, victime de la jalousie de Hindley ou Edgar, victime des conventions sociales (le malheur d’Heathcliff c’est qu’un gars comme lui ne peut pas épouser une demoiselle), victime de Catherine qui est vaniteuse, orgueilleuse. Catherine est coléreuse et capricieuse (voir son comportement avec Nelly p. 72 ou encore p. 68 Nelly décrit sa duplicité chez les Linton elle est polie et discrète à la maison elle redevient sauvage « at home she had small inclination (…) to restrain an unruly nature when il would bring her neither credit nor praise ». Catherine se trompe en affirmant qu’elle ne sera jamais séparée d’Heathcliff même en épousant Edgar (p. 81), c’est de l’orgueil. Elle pense pouvoir jouer avec ses sentiments, gagner sur tous les tableaux. Et finalement en « se suicidant », elle prend la solution de facilité et abandonne encore Heathcliff (P. 241, chap. 29 Heathcliff dit d’ailleurs que c’est hanté par Cathy qu’il a fait tout ce qu’il a fait)…Enfin et surtout Heathcliff est victime d’une société qui ne lui a pas donné d’éducation, qui ne lui a appris ni à aimer ni à réfléchir ses sentiments.
Emily aurait voulu être Heathcliff. Jeanne Champion dans la Hurlevent, p. 110, p. 223 penche vers la thèse selon laquelle Emily aurait voulu être un homme, ne se sent pas une. Cette thèse n’est pas seulement le fruit d’une recherche biographique, mais d’abord d’une analyse littéraire. Elle décrit l’œuvre d’Emily comme hantée par le thème de la solitude et de l’Autre, l’autre que l’on voudrait être et qui nous poursuit. « I am Heathcliff » aurait donc ce sens. J’avoue que je ne sais pas. Charlotte dans ses œuvres de jeunesses se mettait aussi à la place d’un homme, dans The professor son premier roman, elle parle aussi à la place d’un homme. Je pense que c’est parce qu’à l’époque les hommes avaient une plus grande place, qu’ils paraissaient plus intéressant d’avoir leurs activités (même dans un roman) que celles d’une femme.
Je pense qu’il ne faut pas lire si loin la citation « I am Heathcliff ». C’est simplement la marque de l’amour passionnel que Catherine lui porte. « He is more myself than I am » P. 80. « My Love for Heathcliff ressembles the eternal rocks beneath : a source of little visible delight, but necessary. Nelly, I am Heathcliff! He’s alwalys in my mind (…) as my own being”p. 81. C’est la passion qui les tue et les torture tous les deux.
Heathcliff est-il macho?? Ce serait de la caricature!! Heathcliff n’aime ni les hommes, ni les femmes. Et surtout Heathcliff n’a jamais pu s’aimer lui-même.

Auteur

elodie.pinel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *