discussions

[club] Lys dans la vallée/Marquise de Saluces – Désir refoulé, égalité des sexes?

Balzac1820sXIR240955Le lys dans la vallée est le roman de deux désirs inassouvis celui de Félix pour Henriette, celui d’Henriette pour Félix. Le jeune homme ne cache pas son désir « Saisi par le premier accès charnel de la grande fièvre du cœur, j’errai dans le bal devenu désert, sans pouvoir y retrouver mon inconnue ». Madame de Mortsauf est plus discrète mais son désir est présent dès le début. Ainsi, lors de leur seconde rencontre, Félix et la comtesse rougissent : « Je ne sais pas qui d’elle ou de moi rougit le plus fortement ». Ce rougissement réciproque signale des sentiments réciproques, des désirs réciproques. D’ailleurs dans sa lettre posthume la comtesse confiera que les baisers de Félix au bal « ont dominé [sa] vie ».De même, le désir va dominer le roman.
Y aurait-il une égalité des sexes devant le désir?

Auteur

mptachet@gmail.com

Commentaires

admin
30 janvier 2015 à 21 h 36 min

C’est la conclusion que j’étais tentée de tirer en lisant la fin du roman : dans sa dernière lettre, Mme de Mortsauf révèle avoir été un être de désir tout comme Arabelle (qui n’est dès lors plus une femme dévoyée) et Félix (qui se sent moins coupable de la mort de Mme de Mortsauf).



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *