discussions

[club] Thérèse d’Avila – Une femme qui s’impose

Thérèse toute sa vie s’est opposé aux hommes : son père, le Pape, les prêtres, la branche masculine du Carmel, l’Inquisition. Et elle a gagné avant de mourir sa réforme est acceptée. Elle est de plus la première femme docteure de l’Eglise.

Cependant Thérèse défend un rôle spécifiquement féminin. Stratégie et concession aux préjugés du temps à mon avis. Cf. mes posts précédents

Auteur

elodie.pinel@gmail.com

Commentaires

admin
15 mai 2012 à 20 h 50 min

Le fait que Thérèse d’Avila soit la première femme docteure de l’Eglise est important ; d’autant qu’il pourrait y en avoir une autre, hildegarde de Bingen, béatifiée il y a quelques jours… Comment expliquer qu’une femme puisse être docteure de l’Eglise et que les femmes ne puissent pas accéder à la prêtrise ?



Daisy
16 mai 2012 à 5 h 26 min

Parce qu’elle est un exemple tout en restant à sa place de femme. Pour l’Eglise, il y a une égalité entre les hommes et les femmes, mais ils ne doivent pas exercer les mêmes rôles, prendre les mêmes chemins.
Autre point à remarquer ici, je pense, la mystique est associée à des femmes docteures… La mystique, le surnaturel qui n’est pas vu comme le chemin ordinaire chez les catholiques, c’est féminin. La raison par contre, c’est masculin….



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *