discussions

[club] Poulain de la Barre – L’anonymat involontaire

Je souhaitais relever le peu d’écho que le traité de Poulain eut à son époque. Peu d’écho auquel il était le dernier à s’attendre ! Poulain souhaitait pouvoir répondre à des contradicteurs et s’attendait à susciter une virulente polémique… Et rien ! Il dut écrire lui-même les objections qu’il aurait souhaité combattre, comme s’il se livrait au vieil exercice médiéval de la disputatio (examen des arguments “pour” puis des arguments “contre”, ou inversement).

Il est vrai que les traités féministes en tant que tel n’étaient pas nombreux à l’époque. Mais nous avons vu, à travers nos lectures, que beaucoup d’oeuvres, romanesques ou théâtrales, traitaient de la question des femmes. Les Précieuses, critiquées de manière presque unanime, même par Poulain, qui fait d’elles un portrait satirique (p. 164). Poulain épingle leur orgueil et leur vanité, leur goût pour l’artifice et leur dédain pour le mari. Mais il occulte qu’à travers le mari, c’est l’institution du mariage que les Précieuses méprisent, et méprisent en acte, pas seulement en théorie!

Cela rejoint un des posts précédents : et si les oeuvres de fiction et les comportements quotidiens de certains n’avaient pas, en l’occurrence, fait davantage pour la cause des femmes qu’un traité de philosophie ?

Auteur

elodie.pinel@gmail.com

Commentaires

daisy
26 mai 2011 à 20 h 33 min

Deux interprétations possibles :

Le mépris est la pire des insultes, c’est bien connu. Poulain n’a même pas fait peur aux hommes et ils n’ont pas pris sont oeuvre au sérieux.

Le mépris est aussi une stratégie en communication : moins on en parle, plus on l’ignore, plus il sera isolé, moins il sera dangereux. La mise au placard, l’oubli est la forme la plus efficace de censure.



admin
26 mai 2011 à 20 h 38 min

Je penche plutôt pour la première !



daisy
27 mai 2011 à 5 h 12 min

Peut-être que le silence suscité par Poulain est une forme de victoire. en effet peut-être que les philosophes ne savaient pas comment lui répondre, comment le réfuter.

Perso je trouve sa démonstration juste. La plus convaincante que j’ai lue.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *