discussions

[club] George Eliot – Middlemarch : Le secret du mariage réussi

Thème proche du post précédent.
Dorothea incarne la passion et c’est la passion que l’auteur critique. A l’inverse Mary incarne la sincérité la tempérance et la raison. Elle fera un mariage heureux.
Les mariages malheureux sont ceux que l’on fait par passion. Passion totale pour Dorothea, passion d’orgueil pour Casaubon. Passion esthétique pour Lydgate, passion d’orgueil pour Rosamond. Ces mariages sont conclus trop vite dans la fièvre, sans réflexion et très vite ils se révèlent être un mauvais choix. Le temps et la patience sont les secrets du mariage réussi. Dans le finale l’auteure félicite Mary et Fred parce qu’ils ont pris leur temps. Leur mariage sera réussi. De même la chance de Sir James est que Dorothea lui ait dit non et sans passion il a pu se tourner vers Celia.

Auteur

elodie.pinel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *