discussions

[club] Friedan-Perrot – A qui la faute?

friedanfromradcliffewebsiteBetty Friedan essaye de chercher les responsables : les inventeurs de la mystique féminine.
La liste est longue :
La psychanalyse (Freud et surtout les freudiens après lui et la vulgarisation de leurs idées);
La sociologie avec le formalisme;
l’anthropologue Margareth Mead;
les adversaires du féminismes;
ceux qui ne voulaient pas se remettre en question après 1945;
le système éducatif;
les publicitaires et les industriels.

Mais n’y-a-t-il une raison plus profonde? Une prémisse erronée dans la façon de penser les femmes et leur rôle dans la société….

Auteur

mptachet@gmail.com

Commentaires

admin
4 juillet 2015 à 8 h 22 min

Oui ça fait beaucoup de coupables ! Soit c’est un complot, soit c’est un crime organisé !
Personnellement j’ai du mal à formuler la raison plus profonde en question : est-ce lié à l’identification de toute femme à la mère, et d’une conception de la mère comme l’alpha et l’omega matriciel, nourricier et affectif, comme le perçoit le tout-petit ? Une telle vision réduit la femme à la fonction maternelle et à une nature biologique. La vision de la femme donnant lieu à la mystique féminine est-elle le produit d’une fixation des représentations infantiles ??



Daisy
6 juillet 2015 à 11 h 56 min

J’aurais tendance plutôt à me demander : A qui profite le crime? Aux hommes. Les hommes entretiennent le mythe qui les fait passer pour supérieur et surtout leur apporte des avantages…



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *