discussions

[club] Christine de Pizan – Sur le viol

Les femmes n’aiment pas être violées (2ème partie, XLIV) comme l’illustre le cas de Lucrèce.

Christine aborde ici un sujet tout à fait d’actualité (Cf. dernièrement les propos d’hommes politiques américains et espagnols. Jose Manuel Castelao Bragaña ; Todd Akin etc. ).

Auteur

elodie.pinel@gmail.com

Commentaires

admin
22 décembre 2012 à 12 h 54 min

Le sujet a sans doute toujours été d’actualité !
Cela me fait penser à un passage de Perceval ou le Conte du Graal de Chrétien de Troyes où Perceval rencontre une jeune fille sous une tente en forêt et l’embrasse en étant persuadé qu’elle est consentante, ce qu’elle n’est pas. Il lui vole même son anneau, ce qui comporte sans doute une symbolique sexuelle, et s’en va comme il est venu. Lorsque l’ami de la jeune fille revient à la tente, il la retrouve sans son anneau et lui en impute la faute, supposant qu’elle était d’accord pour le céder à un autre. La jeune fille est alors punie par son ami, qui la traîne derrière son cheval jusqu’à retrouver son “rival” et l’affronter au combat…
La prise de position de Christine n’allait donc pas de soi, pas plus qu’aujourd’hui malheureusement…



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *