[club] Fates&Furies : Création et maternité

Lancelot s’empêtre dans le discours traditionnel sur la différence des genres. Il prétend que les femmes ne peuvent pas créer des œuvres, car elles créent la vie. « if a woman chooses to spend hers [time] on creating actual life and not imaginary life that’s a glorious choice » « women have turned their creative energy inward, not outward ».

Or Mathilde n’a pas d’enfant. Dans la seconde partie, on apprend que c’est par choix, qu’elle a avorté une fois (p. 273-4). Cependant, la vie de Mathilde n’est pas exempte de création : elle s’est créée. Elle a lentement, patiemment créé Mathilde et fait disparaître Aurélie. Puis elle a aussi créé Lancelot. Elle a vu le potentiel de sa première pièce, elle a fait les corrections nécessaires, elle a manipulé ses émotions à plusieurs reprises…

Ce contenu a été publié dans discussions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à [club] Fates&Furies : Création et maternité

  1. admin dit :

    Ce passage du discours de Lancelot et de la disparition de Mathilde est particulièrement intéressant pour nous en effet : le fait qu’elle soit décrite auparavant comme une sainte, qui se sacrifie à son mari, traduit déjà la vision très sexiste que Lancelot a du mariage. Mais le malaise est palpable dans la salle, et Lancelot le ressent lui aussi (c’était déjà le cas lorsqu’il décrivait sa femme au compositeur Leo). Il se rend peut-être compte qu’il répète un couplet convenu et que tout cela sonne faux, comme sa propre histoire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *