Podcast – Cycle “Les femmes dans les séries” : La femme célibataire selon les séries US

Aujourd’hui nous continuons notre cycle d’analyse des séries et nous abordons la questions de la représentation de la femme célibataire dans les séries.
Le célibat est devenu, à la fin du XXe siècle, une période de la vie des classes moyennes et supérieures urbaines s’allongeant jusqu’à 35 ans voire au-delà. Associé à l’émancipation féminine qui marque la 2e moitié du XXe siècle, ce nouvel état sentimental et matrimonial a amené bien des showrunners à traiter de cette figure. 

Mais que disent les séries des femmes célibataires ? Sont-elles considérées comme des sorcières, soit comme des marginales qui menacent, par leur liberté, la cohésion d’un groupe constitué autour d’une dépendance à un homme ? Sont-elles présentées comme des modèles ou, à l’instar de Bridget Jones, n’aspirent-elles qu’à trouver le Prince charmant afin de sortir de la catégorie humiliante de “vieille fille”, soit de femme dont personne ne veut ? 

Afin de répondre à ces questions, nous allons parler principalement de 3 séries : Ally Mac Beal, Sex and the City, Dollface ; nous évoquerons d’autres séries en contrepoint de celles-ci. 

Ce contenu a été publié dans discussions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *