discussions

[club] Virginia Woolf – Flush : Une biographie canine

J’ai beaucoup aimé ce livre que j’ai trouvé facile à lire, souvent drôle et toujours juste.
Pourquoi ce livre ? J’ai réfléchi à la question et plusieurs réponses me sont apparues qui me semblent toute plausibles et toutes appartenir aux intentions de Woolf.
1) Parce que les animaux méritent qu’on s’intéresse à aux et qu’on rende hommage à leur présente muette mais si importante pour ceux qui les aiment.
2) Parce que faire la biographie d’un chien permet de se moquer du style des biographes (moi j’ai trouvé très drôle le début sur la généalogie de Flush) et surtout de se moquer de la société (les animaux, les étrangers par leur naïveté, leur ignorance pointent directement les dysfonctionnements. C’est le coup des Indiens de Montaigne…)
3) Parce qu’en choisissant d’entrer dans la vie d’Elizabeth Barrett Browning par les yeux de son chien, Woolf évite « la biographie d’une femme écrivain par une femme écrivain ».
C’est ce dernier point qu’il me semble intéressant de développer… Nous avions déjà soulever la question de la possibilité pour un écrivain de se positionner comme une personne d’un autre sexe… Woolf ici va plus loin elle se positionne comme quelqu’un d’une autre catégorie biologique… Et ça marche… Parce qu’elle sait observer l’animal et parce que de toutes les façons aucun des lecteurs n’a jamais été chien… Il n’y a pas de réelles pour l’écrivain… Surtout pas celle du sexe.

Auteur

elodie.pinel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *