discussions

[club] Théroigne de Méricourt – Portraits d’une femme

theroigne-de-mericourtThéroigne de Méricourt est une personne fascinante car sa personnalité présente plusieurs facettes : elle fut une paysanne s’élevant socialement grâce à ses charmes (même si sa réputation fut plus sulfureuse que sa vie), une égérie de la Révolution française passionnée de politique, et une aliénée. Elle réunit en une seule femme les types de la courtisane (dont l’archétype pourrait être Ninon de Lenclos), de la révolutionnaire (on pense à Olympe de Gouges) et de l’hystérique (Anna O. et consoeurs).

Ce qui fascine, c’est la coexistence de ces différentes facettes en une seule personne : comment penser la cohérence de cette personnalité ? Si elle ne fut pas si courtisane que cela, puisque la rente qu’elle touchait d’un vieux prétendant ayant été acquise sans contrepartie charnelle, elle s’est bien prise de passion pour les idées révolutionnaires et a participé à plusieurs coups d’éclat. Sa folie non plus n’est pas feinte. Le trait commun de toutes ces activités n’est donc pas une exubérance gratuite.

Des hypothèses ?

Auteur

elodie.pinel@gmail.com

Commentaires

daisy
8 octobre 2014 à 20 h 32 min

J’imagine que c’était une passionnée. Elle débordait d’énergie et elle ne savait quoi en faire. C’était quelqu’un qui ne pouvait pas rester en place. Au sens propre, comme au sens figuré (place sociale). Elle en voulait toujours plus.
C’est un trait assez fréquent chez les personnes engagées.
Cette passion, cette énergie difficile à canalisée si elle ne rencontre pas une cause à épouser, tourne facilement en folie. Quand elle n’a plus eu rien à faire, Théroigne est tombée, la folie l’a en quelque sorte vaincue (voir post précédent)



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *