[club] Pernette du Guillet – La femme, inférieure intellectuellement ?

Dans ses Rymes, Pernette fait souvent l’éloge du savoir de son destinataire : dans les rimes 20, elle parle du “haut savoir” de celui-ci et de son “esprit qui ébahit le monde”; elle parle de ses “vertus”, de sa “grâce” et de son “savoir” dans les rimes 19, du “grand renom de [s]on mêlé savoir” dans les rimes 3.

Elle se désigne, par contraste, comme ayant à apprendre de lui et donc comme inférieure : son esprit à elle  n’a pas “la promptitude de remercier les Cieux pour l’habitude” de son esprit à lui (rimes 3) et se décrit comme portant “le bandeau d’ignorance”(rimes 11) (que porte aussi le dieu Amour, représenté sous les traits de Cupidon lançant ses flèches dans les rimes 13).

Ce contenu a été publié dans discussions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à [club] Pernette du Guillet – La femme, inférieure intellectuellement ?

  1. daisy dit :

    Ceci nous renvoit à pas de Pernette sans Maurice…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *