discussions

[club] Hélisenne de Crenne – Roman psychologique et courtois

Il me semble que ce roman est vraiment à la charnière entre deux époques… Il me paraît plus qu’un roman courtois, car il explore beaucoup la psychologie des personnages. Ou alors j’ai une mauvaise représentation des romans courtois?

La femme est confrontée à un amour auquel elle ne peut ni renoncer ni céder. La problématique rappelle la Princesse de Clèves. L’intérêt c’est la focalisation interne….

Auteur

elodie.pinel@gmail.com

Commentaires

admin
2 mars 2012 à 22 h 23 min

Le roman courtois n’est en effet pas très connu pour ses analyses psychologiques, même s’il peut y en avoir ponctuellement. En revanche, certains romans médiévaux, comme Berthe as grants piés d’Adenet le Roi, explorent de manière très subtile et très fouillée la psychologie de ses personnages, notamment de ses personnages féminins.
Mais il est vrai que le roman d’Hélisenne de Crenne me semble faire exception pour ce qui est de l’analyse psychologique: on a plus souvent l’impression de lire la confession véridique d’une femme de chair et de sang que les faux mémoires d’un personnage de roman !
Pour ce qui est de la ressemblance avec la Princesse de Clèves, je te rejoins – et ai prolongé dans le post suivant.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *