discussions

[club] Béguines – Condamnées à l’oubli

Une fois encore nous rencontrons ici des femmes avec une pensée originale, qui ont produit des réalisations concrètes et talentueuses mais qui sont peu connues, oubliées.

J’ai ainsi souvent entendu parler de Maître Eckhart, mais je ne me rappelle pas qu’on m’ait dit qu’il fréquentait le béguinage de Cologne…

Pourquoi ?

Une nouvelle fois on ne peut pas s’empêcher de penser que c’est parce que ce sont des hommes qui ont écrit l’histoire…

De plus on peut avancer que les béguines posent à l’Eglise catholique des questions dérangeantes : rôle des femmes, de la hiérarchie, de la pauvreté, du travail…

Auteur

elodie.pinel@gmail.com

Commentaires

admin
7 juin 2012 à 20 h 09 min

Les béguines ont en effet influencé la mystique allemande, Maître Eckhart et Ruysbroeck ; or cela est rarement dit.
De plus, elles étaient elles-mêmes (pour certaines en tout cas) très érudites et connaissaient les écrits de Saint Bernard de Clairvaux voir parfois du pseudo-Denys l’Aéropagite par l’intermédiaire des moines de Saint-Victor. Elles étaient également des amatrices de romans courtois comme le Roman de la Rose ou de romans de chevalerie comme Perceval.
Ce sont donc des exemples de femmes intellectuelles du Moyen Age, qui ont reçu un patrimoine et en ont légué un autre… On est bien loin de l’image du Moyen Age obscurantiste et où les femmes passent leur temps à tisser entravées par une ceinture de chasteté !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *