Archives mensuelles : décembre 2013

[club] Lou Andreas-Salomé/Freud – Différences des sexes, de quel côté est-elle ?

Nietzsche_paul-ree_lou-von-salome188Lou Andreas-Salomé est une femme, libre, psychanalyste. On s’attend donc à la voir défendre la cause des femmes.

Or, comme toujours, elle semble très fidèle à Freud (à la différence des grandes figures de la psychanalyse Hélène Deutsch, Mélanie Klein…).

Le 30 juin 1916, Lou rend hommage à la psychanalyse, remercie la Société pour  ses réunions. “Ainsi chacun des sexes, à la fois séparés et unis, accomplit selon les rôles qui lui incombe, l’homme se bagarre et la femme remercie”

p.83 Elle parle d’Anna qu’elle ne connaît pas encore, on est en août 1917 : “N’est-elle pas devenue adaptatrice de langues étrangères? Et peut-être écrivain dans sa propre langue? Ce serait une belle transposition de son père dans le féminin”. Pourquoi ne la voit-elle pas psychanalyste? Pourquoi les femmes artistes correspondraient aux hommes psychanalystes?

Cependant ses patients lui font remarquer des similitudes entre les deux sexes. p88. Elle remarque que l’angoisse de castration  peut être commune aux deux sexes. p. 140 elle s’étonne de trouver la même chose chez les filles et les garçons

[club] Lou Andreas-Salomé/Freud – Anna Freud

annafreudDans cette correspondance apparaît une figure dont nous allons bientôt discuter : Anna Freud, la fille de Freud.

Elle apparaît discrètement (Lou ne la rencontre qu’en 1921) et petit à petit elle s’impose…

Anna est s’abord nommée “fille-Anna”; Lou la considère toujours comme la fille de, même si c’est une amie. Puis elle ne l’appelle plus systématiquement voire plus du tout, preuve que Anna s’impose.

De plus, Lou entretient une correspondance avec Anna. Elle ose lui parler de ses difficultés et de sa santé. Anna répète semble-t-il à son père, ce que Lou accepte…

[club] Lou Andreas-Salomé/Freud – Une passion pour la psychanalyse

Salome1Lou Andreas-Salomé s’investit beaucoup dans la psychanalyse. Ce n’est pas seulement un investissement intellectuel : c’est une véritable passion.

p. 59 :

“je m’efforce honnêtement et de tout mon cœur de vous bien comprendre”. Je n’ai pas vérifié l’original, mais je trouve intéressant l’usage du mot cœur. Il ne s’agit pas seulement d’un effort intellectuel, c’est aussi une affaire de sentiments.

p.76 parlant du nouveau livre de Freud : “Affamée, assoiffée, je me suis jetée dessus”

[club] Lou Andreas-Salomé/Freud – Mentor ou muse?

corr freud salomeIl l’écoute, l’encourage à penser, à publier.

Elle fait preuve d’un grand respect, elle craint toujours de le décevoir. Par exemple, p.59 : Lou a peur de mal comprendre, il la rassure, restaure son esprit critique, son intelligence. Il lui donne des conseils, la guide.

p.198 Freud la rappelle à l’ordre sur sa place “Préparer Mme E à son divorce ne rentre pas dans vos attributions. Vous n’êtes ni un ami juriste ni une tante secourable, mais une thérapeute qui ne peut travailler que quand on lui donne les moyens de le faire. Un point c’est tout”

C’est un mentor. Mais c’est aussi une muse. Il inspire des textes à Lou Andreas Salomé. Elle a une relation passionnée avec la psychanalyse, et Freud…