The Autobiography of Alice B. Toklas est une autobiographie particulière car 1) elle parle plus de Gertrude Stein que d’Alice B. Toklas et 2) elle a été écrite par Gertrude Stein. Il s’agit donc de la vraie autobiographie de Stein et de la fausse autobiographie de Toklas. Cependant le procédé nous montre que Stein pensait que le meilleur témoin de sa vie était sa compagne. C’est une marque de confiance et de reconnaissance : à plusieurs reprises dans l’ouvrage, Alice commente une action d’un personnage en disant qu’il en ignorait le sens pour Stein (« I do not believe even she realises how much his visit meant to her »). Cela signifie que seule Toklas connaît la Gertrude Stein intime, privée. Elle apparaît aussi comme la plus grande experte de son œuvre. En outre cet ouvrage est un moyen de ne pas laisser dans l’ombre ni leur relation ni le rôle important de Toklas dans la vie de Stein (cuisinière, secrétaire, éditeur, agent…).


Comments

1 réaction

  1. admin le 22 août 2019 à 11 h 54 min

    Ecrire de faux mémoires n’est pas nouveau en littérature (cela date du 18e) mais écrire sa véritable autobiographie sous couvert d’écrire la fausse autobiographie de la personne qui nous est la plus proche est un procédé unique. On rejoint la question de la fusion amoureuse, alors même que, comme tu le rappelles, Alice Toklas a réellement eu un rôle de « femme de » auprès de Gertrude Stein.

Nom (requis)

Email (requis)

Site web

Laissez un commentaire