Archives mensuelles : décembre 2018

[club] Fanny Mendelssohn : Sœur de

Une fois n’est pas coutume. Fanny n’a pas été empêché de publier par son mari, qui lui était peintre. Il l’a au contraire encouragé. Il l’a représentée en Myriam. Ce sont son père et son frère qui se sont opposés à ce que Fanny devienne une compositrice professionnelle.

Fanny était très proche de son frère Felix Mendelssohn. D’après les biographes leur relation était fusionnelle, le frère meurt d’ailleurs six mois après sa sœur d’une attaque comme elle. Cependant, il l’a toujours encouragé à demeurer une amateur : jalousie ? préjugés ?

[club] Fanny Mendelssohn : Victime des préjugés

Shakespeare n’avait sans doute pas de sœur, mais Felix Mendelssohn oui. Elle s’appelait Fanny. Elle a appris la musique et le piano avec lui jusqu’à ce qu’elle ait quatorze ans. Ensuite leur père a souhaité une carrière professionnelle pour son fils et a préféré que sa fille demeure une « dilettante ». Si Fanny Mendelssohn n’avait pas été une fille, elle aurait peut-être été le seul Mendelssohn dont on se souvienne aujourd’hui.
Fanny a été victime des préjugés de son père sur les femmes : elle devait pas être des artistes professionnelles. Mais le genre n’est pas le seul problème de Fanny. Sa classe sociale l’est tout autant : elle n’avait pas besoin de gagner sa vie, donc de publier sa musique.