Alma a composé durant sa jeunesse et affiché l’ambition d’écrire un opéra. Après son mariage avec Mahler, son activité artistique se ralentit. Après la mort de Mahler ses œuvres n’intéressent plus.
Doit-on y voir une vocation étouffée par les conventions sociales ? Ou bien Alma était-elle simplement peu douée ? N’était-elle pas plutôt douée pour s’entourer d’artistes et tenir salon? Les biographes ne sont pas d’accord sur cette question. Cependant, ses œuvres étant encore jouées, on peut penser qu’elle avait du talent. Nous ne savons pas pourquoi elle a cessé de composer : était-ce une lassitude personnelle ou pressée par la société ? Peut-être un peu des deux. Il semble qu’elle ait privilégiée sa vie amoureuse à sa création artistique et qu’elle préférait être avec des artistes plutôt qu’être une artiste.


Comments

1 réaction

  1. admin le 27 janvier 2019 à 20 h 23 min

    J’ai réfléchi à la même question dans mon post… Oui, possible qu’il en allait un peu des deux, à la fois compositrice par inclination et par son milieu, et n’ayant pas été au bout parce que vivre auprès d’artistes lui suffisait.

Nom (requis)

Email (requis)

Site web

Laissez un commentaire