Ce que j’ai apprécié dans le livre de Friedan, c’est qu’elle fait à la fois le portrait de femmes engluées dans la mystique féminine et de femmes ayant cherché à s’en extraire (je pense aux itinéraires de féministes britannique et américaines). Chez Perrot aussi, même si plus discrètement car ce n’est pas l’objet de l’article, la […]

Betty Friedan essaye de chercher les responsables : les inventeurs de la mystique féminine. La liste est longue : La psychanalyse (Freud et surtout les freudiens après lui et la vulgarisation de leurs idées); La sociologie avec le formalisme; l’anthropologue Margareth Mead; les adversaires du féminismes; ceux qui ne voulaient pas se remettre en question […]

Pourrait-on en finir avec l’argument de la nature? Ce sont toujours des raisons biologiques ou physiologiques qui sont avancées pour justifier l’inégalité des sexes ou le rôle que les femmes devraient avoir : elles sont trop petites, elles ont un utérus etc. Ainsi Michelle Perrot remarque que le discours sur les femmes utilise un vocabulaire […]

La femme est un humain comme les autres Je pense que c’est le grand argument de Betty Friedan. La femme a besoin de satisfaire tous les besoins de la pyramide de Maslow (chapitre 12) et aussi de résoudre à la fin de l’adolescence sa crise d’identité (chapitre 3). Tout comme les hommes. Chaque femme doit […]

Betty Friedan écrit sur les USA de l’après guerre. Il est donc normal de se demander si son témoignage est encore pertinent aujourd’hui. La mystique féminine existe-t-elle aujourd’hui ? De plus peut-on l’exporter en dehors des USA ? Je pense que ce qui demeure pertinent dans l’ouvrage quelque soit l’époque ou le pays, c’est le […]

The Feminine Mystique de Betty Friedan pose le problème d’une « mystique de la femme » existant aux Etats-Unis au XXes. selon laquelle la destination féminine serait liée au foyer et uniquement au foyer. L’article « L’éloge de la ménagère dans le discours des ouvriers français du XIXe s » de Michèle Perrot cherche à définir la vision de […]